L’Hôtel Albert 1er – un établissement engagé dans une démarche responsable

L’Hôtel Albert 1er – un établissement engagé dans une démarche responsable

Hôtel à toulouse

Lorsqu’on parle de développement durable, on ne parle pas uniquement de protection de l’environnement, mais bien des 3 piliers qui le composent : économique, social et environnemental. Le développement durable induit de considérer tout projet de manière économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable. Le social doit être un objectif, l’économie un moyen et l’environnement une condition.

Lorsqu’on parle de développement durable et d’entreprise, on parle alors de démarche RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) : la RSE consiste à tenir compte des impacts sociaux et environnementaux des activités de l’entreprise pour intégrer les enjeux du développement durable au sein de l’organisation et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes. L’objectif est d’associer, de manière éthique : logique économique, responsabilité sociale et éco-responsabilité.

Si aujourd’hui beaucoup d’entreprises, tous secteurs d’activités confondus, mettent en œuvre une politique RSE, le secteur hôtelier n’est évidemment pas en reste ; l’Organisation Mondiale du Tourisme a fait du développement durable l’un de ces grands axes d’actions depuis plusieurs années.

La Région Occitanie porte l’ambition de devenir la 1ère Région à énergie positive d’Europe. Elle met l’accent sur la transition écologique et énergétique, la préservation de la biodiversité et du patrimoine naturel, la gestion des ressources en eau, la mise en valeur de l’agriculture biologique et de l’économie circulaire

A l’échelle locale, la ville de Toulouse aussi s’engage pour un tourisme (d’affaire et de loisir) plus durable. Le Convention Bureau de Toulouse est, entre autres, un ambassadeur de la destination (et donc de ses différents partenaires tels que les professionnels de l’hôtellerie, de l’accueil, du transport et de la restauration toulousains), en France et à l’étranger. Pour 2020, le bureau a pour projet de s’engager dans une démarche et une labellisation « Sustainable City» de la destination Toulouse, en rentrant dans le programme du GDS-Index (Global Destination Sustainability Index). Cet indicateur évalue et pousse à améliorer la stratégie et la performance écologique et responsable des grandes villes en tant que destinations touristiques professionnelles.

Au niveau municipal, il existe également une Charte des évènements Eco-Responsables mise en place par la mairie de Toulouse, et obligatoire à respecter pour l’organisation de manifestations ou évènements rassemblant plus de 1000 personnes.

Lorsqu’on parle de développement durable, on ne parle pas uniquement de protection de l’environnement, mais bien des 3 piliers qui le composent : économique, social et environnemental. Le développement durable induit de considérer tout projet de manière économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable. Le social doit être un objectif, l’économie un moyen et l’environnement une condition.
Lorsqu’on parle de développement durable et d’entreprise, on parle alors de démarche RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) : la RSE consiste à tenir compte des impacts sociaux et environnementaux des activités de l’entreprise pour intégrer les enjeux du développement durable au sein de l’organisation et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes. L’objectif est d’associer, de manière éthique : logique économique, responsabilité sociale et éco-responsabilité.

Si aujourd’hui beaucoup d’entreprises, tous secteurs d’activités confondus, mettent en œuvre une politique RSE, le secteur hôtelier n’est évidemment pas en reste ; l’Organisation Mondiale du Tourisme a fait du développement durable l’un de ces grands axes d’actions depuis plusieurs années.

La Région Occitanie porte l’ambition de devenir la 1ère Région à énergie positive d’Europe. Elle met l’accent sur la transition écologique et énergétique, la préservation de la biodiversité et du patrimoine naturel, la gestion des ressources en eau, la mise en valeur de l’agriculture biologique et de l’économie circulaire

A l’échelle locale, la ville de Toulouse aussi s’engage pour un tourisme (d’affaire et de loisir) plus durable. Le Convention Bureau de Toulouse est, entre autres, un ambassadeur de la destination (et donc de ses différents partenaires tels que les professionnels de l’hôtellerie, de l’accueil, du transport et de la restauration toulousains), en France et à l’étranger. Pour 2020, le bureau a pour projet de s’engager dans une démarche et une labellisation « Sustainable City» de la destination Toulouse, en rentrant dans le programme du GDS-Index (Global Destination Sustainability Index). Cet indicateur évalue et pousse à améliorer la stratégie et la performance écologique et responsable des grandes villes en tant que destinations touristiques professionnelles.

Au niveau municipal, il existe également une Charte des évènements Eco-Responsables mise en place par la mairie de Toulouse, et obligatoire à respecter pour l’organisation de manifestations ou évènements rassemblant plus de 1000 personnes.

Selon une étude* de 2018, 70 % des entreprises sont conscientes qu’elles doivent devenir sociétales mais seules 30 % des organisations ont mis en œuvre de réelles actions. Si ce chiffre a du légèrement évolué dans le bon sens depuis 2 ans, à l’Hôtel Albert 1er, cette démarche RSE a été intégrée depuis plusieurs années, étape par étape, au sein de l’établissement.
Et cela concerne tous les services : le service des étages « housekeeping », la réception, la restauration, l’évènementiel et la direction.

Plusieurs actions RSE avaient déjà été mises en place :
– Lors de la dernière phase de rénovation de l’hôtel : valorisation et dons de l’ancienne décoration auprès d’associations locales (Recyclobat 31, Greenburo, Emmaus Toulouse, La Glanerie) ; achat de mobilier, literie et éléments de décoration Made in France (Meubles Collinet, Tissage Denantes, Hotelys) ; peinture locale éco-labellisée pour limiter la présence de C.O.V. (Reca Peinture, Maison de la Peinture).
– Qualité de vie au travail (management à l’écoute, réunion d’équipes régulières, formations proposées, moments d’échanges et de participation de l’équipe en dehors de l’hôtel).
– Végétalisation de l’hôtel en partenariat avec la Mairie (Projet des Fleurs sur mon mur) et des fleuristes et pépiniéristes toulousain.e.s (Virginie du Bouquet Aromatique au marché des Carmes et Pépinières de Saint Jory).
– Traçabilité des produits proposés au petit-déjeuner, en privilégiant des producteurs régionaux et du circuit-court, et affichage d’une carte informative à destination des clients.
– Gestion des déchets : tri des déchets dans tout l’hôtel et prise en charge avec Greenburo (l’hôtel trie et contribue à valoriser l’équivalent de 3,5 tonnes de déchets par an, et ce coût est entièrement supporté par l’hôtel).
– Volonté de travailler avec des fournisseurs et partenaires locaux (cuisine, maintenance, blanchisserie, fleuriste, teambuiliding, tri sélectif, communication…).
– Choix d’un process de blanchisserie à l’ozone par la société Betty Blanc (ce processus de nettoyage consomme moins d’eau, d’énergie et de produits chimiques que les traditionnels).
– Promotion du slow-tourism et du staycation avec notamment la mise en avant du cyclo-tourisme.
– AUTRES – label Tourisme et Handicap ?

Toutes ces démarches avaient permis à l’hôtel d’être labellisé ECOLABEL européen pendant plusieurs années.

Depuis fin 2019, et pour 2020, l’hôtel a décidé de s’engager sur de nouvelles actions pour réduire encore plus ses impacts, tout en gardant sa convivialité, et sa qualité d’accueil et de service.
En voici une liste non exhaustive :
– Abandonner les bouteilles d’eau en plastique et les remplacer par des carafes d’eau et des bouteilles en verre.
– Amplifier le lien social pendant les pauses des clients venus en séminaires ou réunions, et leur faire vivre un moment de détente.
– Valoriser les producteurs locaux /artisanaux / biologiques pour la restauration et l’approvisionnement, et le fait maison par la cheffe.
– Continuer à valoriser des fournisseurs et partenaires locaux, et engagés également dans une démarche éco-responsable.
– Prendre conscience et améliorer les pratiques des équipes liées à l’écologie numérique (gestion des factures et des emails stockés dans les ordinateurs utilisés entre autres)
– Privilégier le seconde-main pour les petits aménagements et travaux (mobilier / décoration / réparation) dans l’hôtel.
– Améliorer la gestion de l’énergie (changement des ampoules de plafonniers, diminution des pertes de chaleur dans les salons) et de l’eau.
– Une prochaine tranche de travaux de rénovation est prévue en 2021, et a notamment pour objectif de rendre le bâtiment moins énergivore. Ces travaux privilégieront des acteurs économiques locaux, et toujours la valorisation des déchets.

Et le confinement imposé par l’épidémie de Covid-19 n’a pas arrêté les réflexions engagées ! De nouvelles actions seront mises en place pour la reprise : récupération et valorisation du marc de café (pour des utilisations jardin / beauté / teambuilding) et des peaux d’oranges (secteur culinaire et cosmétique).

Dans un souci constant d’amélioration, toute l’équipe de l’Hôtel Albert 1er est à votre écoute pour les suggestions et retours d’expériences que vous pourriez partager ! N’hésitez pas à nous écrire pour nous en faire part via notre formulaire de contact en cliquant ici 

Leave a Reply

Your email address will not be published.