Présentation de la nouvelle charte graphique de l’Hôtel Albert 1er

Présentation de la nouvelle charte graphique de l’Hôtel Albert 1er

Vous l’avez peut-être remarqué : l’Hôtel Albert 1er a mis en place depuis le début de l’année une nouvelle charte graphique, davantage en adéquation avec ses valeurs.

« Vous recevoir est un art »

Cette nouvelle charte graphique, outre une version modernisée de la couronne de notre logo et un nouvel agencement de celui-ci, fait également apparaître notre nouvelle signature : « Vous recevoir est un art« . Cette signature met l’accent à la fois sur la qualité d’accueil offerte par notre personnel, sur l’aspect chaleureux de la ville rose, ainsi que sur l’histoire de l’établissement (situé au cœur de la rue Rivals, il a accueilli les ateliers du peintre Pierre Rivals).

Notre Hôtel à Toulouse est en effet pleinement ancré dans l’histoire toulousaine par l’ancienneté du bâtiment (XVIème siècle) et par le fait que différentes générations de la même famille se sont succédées à la direction depuis 1956. La qualité d’accueil digne de la tradition familiale en hôtellerie est le cœur de notre savoir-faire et un héritage à valoriser.  Si l’Hôtel Albert 1er est fier de son histoire, il est aussi résolument tourné vers l’avenir à travers son engagement éco-responsable (obtention de l’écolabel européen depuis 2012).

La référence à Albert 1er

Si vous vous êtes demandé d’où venait le nom de l’hôtel, nous profitons de la présentation de notre nouvelle charte pour vous parler d’Albert 1er.

De sa titulature complète « Prince de Belgique, Duc de Saxe, Prince de Saxe-Cobourg-Gotha » (bien que les deux derniers titres ne furent plus utilisés après la première guerre mondiale), Albert 1er devint le Roi des Belges en 1909. Né à Bruxelles en 1875, il fut alors le troisième roi à y être couronné, prenant la succession du trône à la suite de son oncle Leopold II.

Il fut surnommé par les anglais (puis par son propre peuple) le « roi soldat » ou encore le « roi chevalier » (bien que lui-même n’appréciant pas ces expressions), en raison de son implication durant la première guerre mondiale et notamment de son acharnement à rester au commandement des armées belges au plus près des conflits, alors même que le reste du gouvernement était retranché près du Havre.

Albert 1er est un roi très populaire en Belgique, qui fut très apprécié de son vivant pour la vie simple et relativement proche du peuple qu’il mena. Il privilégia en effet le plus souvent ce qu’il jugeait être le mieux pour ce dernier, parfois au détriment de ses propres convictions (à l’image de l’instauration du suffrage universel en 1893, en faveur duquel il intervint auprès de son gouvernement). De nature plutôt pacifiste, il refusa de prendre partie durant la première guerre mondiale, évoquant la neutralité du peuple belge. Cette dernière fut cependant mise à mal lorsque les allemands envahirent la Belgique pour atteindre le nord de la France, entraînant alors des actions de défense. Il s’opposa malgré tout à la stratégie d’humiliation de l’Allemagne mise en place par les Alliés après la défaite de celle-ci.

Passionné d’Alpinisme, il mourut d’un tragique accident d’escalade en 1934. Son fils Leopold, l’aîné de ses trois enfants, accéda alors au trône sous le nom de Leopold III.

 

Avant - Après logo albert 1er

roi albert 1er

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.